De la modélisation 3D à l'impression

Axel Piaget | 29-05-2016

Comme vous avez pu le voir dans un précédent article d'Elliott, il est devenu aisé pour tout un chacun de modéliser des objets de la vie réelle en 3D. Partant de ce constat, j’ai décidé qu’en plus de scanner un objet, j’allais l’imprimer en 3D.

Tout devrait bien se passer pour la partie scan car les applications de scan 3D marchent plutôt bien, mais la deuxième partie de cet exercice me semblait plutôt problématique :

  • Je me doutais que je devrai modifier – même légèrement – le fichier de l’objet modélisé mais je ne possède aucune connaissance en outil 3D type Blender ou autres.
  • Je n'ai pas d’imprimante 3D.

Passons donc tout d’abord à la partie scan de l’objet. J’ai choisi un menhir car l’objet est relativement simple mais néanmoins intéressant.

Le résultat du processus de scan, avec 34 photos et effectué avec Scann3D :

Menhir Yverdon-Les-Bains by tanotron on Sketchfab

La modélisation a bien fonctionné, le menhir rend très bien. Il me faut maintenant lui ajouter un petit socle et une inscription. J’exporte donc le menhir au format STL depuis Scann3D et transfère le fichier sur mon ordinateur. Il s’agit d’un format de fichier utilisé entre autres dans le monde de l’impression 3D. Alors que j’avais dans l’idée de suivre des dizaines de tutoriels Youtube pour être capable d’accomplir la tâche que je m’étais fixée avec Blender, j’ai réalisé que mon fichier .STL était compatible avec un programme fourni avec Windows 10 et disponible sur le Windows Store pour Windows 8 : 3D Builder. Celui-ci permet de créer et modifier des fichiers 3D et est très facile à prendre en main.

Objet obtenu après moins d'une demi-heure sur 3D Builder :

Mon fichier est maintenant prêt, il ne me reste plus qu’à l’imprimer. Après quelques recherches sur Internet, je tombe sur une plateforme, 3D HUBS, qui met en lien possesseurs d’imprimantes 3D et personnes recherchant à imprimer des objets. On y trouve de tout, de la simple impression en plastique à celle en métal. L’interface du site est assez clair, il suffit d’uploader son fichier pour obtenir des prix correspondants au volume et au matériau de la pièce. Mon menhir de 10 cm de haut avec son socle de 10 cm de diamètre me reviendra donc à 31.44 CHF (~29€) en plastique PLA-PHA avec une résolution de 100 microns (0.1 mm). S’ajoutent ensuite une quinzaine de francs pour les frais fixes et la livraison postale.

La pièce une fois imprimée :

Le menhir imprimé en 3D

Bien qu’il ne soit pas parfait avec sa couleur unie blanche et ses lignes horizontales, le menhir est tout de même fidèlement reproduit. J'ai également ressenti une satisfaction d’avoir été en mesure de le répliquer de la modélisation jusqu’à l’impression.